Signification des croix

e nos jours, plus personne ne prête attention à ces vestiges érigés par nos ancêtres que sont les croix de chemin. Pourtant, le but premier de celles-ci est de montrer au passant la place importante de la religion pour les personnes qui les ont fait ériger. La plupart du temps, ces monuments ont été dressés par des gens du peuple qui tenaient à se distinguer par un acte de dévotion envers Dieu.

Comme la religion occupait une place centrale dans la vie de nos ancêtres, ceux-ci ont tenu à le faire savoir en exposant leur foi aux abords des chemins. Ainsi, pour beaucoup d'entre eux, l'érection d'une croix était un moyen de s'assurer un passage vers le ciel au moment de leur mort. Mais ces monuments ne sont pas seulement l'expression de la piété populaire, ils représentent bien plus.

Retable rue de Trèves à FixemLe plus souvent, les croix de chemin évoquent des évènements tragiques qui ont touché les familles. Que ce soit la mort d'une personne chère (croix de Doudebiech à Semming), la perte d'un bétail pour cause de maladies, le souvenir d'un proche parent tombé à la guerre (croix double à Haute-Rentgen) ou encore le rappel des dévastations d'une épidémie (retable de la rue de Trèves à Fixem), les croix nous content l'histoire d'un pays rural subissant les aléas de la vie, mais qui parvenait toujours à surmonter sa peine grâce, notamment, à la religion. Malheureusement de nos jours, leur signification profonde a disparu des mémoires, et malgré leur nombre assez important au sein des villages, certains ignorent même leur existence.

bildstock A-M à Berg-sur-MoselleL'histoire qui nous est relatée par les croix est souvent douloureuse et la quasi-totalité d'entre elles ont été élevées par le peuple. Les autres, implantées pour affirmer un prestige social, sont d'origine plutôt bourgeoise. Mais celle-ci sont plus rares, les personnes les plus riches préférant affirmer leur foi par des monuments plus vigoureux comme des chapelles ou des églises. Ces croix de chemin se trouvent sur un domaine du seigneur, ce qui montrait que leur terre leur appartenait (bildtock A-M à Berg-sur-Moselle), ou ce qui commémorait sa prise de possession (croix des Schauenberg à Preisch).

bildstock A-M à Berge sur Moselle

(origine bourgeoise)

Après leur érection, les croix n'étaient pas délaissées pour autant. Les personnes les ayant érigées venaient souvent se recueillir à leur pied pour se souvenir et prier. Chaque croix de pèlerinage avait sa propre fonction (contre les maladies, pour les bonnes récoltes, ...). Il faut aussi préciser que sous les croix ne se trouvent normalement pas le corps de la ou les personnes à qui elles sont dédiées. Le corps repose au cimetière, comme tous les autres.

Les croix de nos campagnes sont donc, au contraire de ce que pensent certains, dignes d'intérêt d'une part dans le sens où elles témoignent d'une piété qui fut à cette époque à son apogée, et d'autre part car elles représentent une architecture variée, qui se différencie en différents types de croix.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site